BIENVENUE AU MONASTERE 

DE LA 

VISITATION DE SAINT-FLOUR

Actualités

« L’amour de ta maison fera mon tourment ».


Avec François de Sales, faire rayonner la bonté de Dieu.
3èmedimanche de Carême  Année B  Jean 2, 13-25
Traité de l’Amour de Dieu livre 10 chap.14 (V, 215)


Mais en quoi donc consiste le zèle que nous devons avoir pour la divine Bonté ?

Théotime, il s’agit premièrement de fuir, empêcher, détester, rejeter, combattre et abattre, si l’on peut, tout ce qui est contraire à Dieu, à sa volonté, à sa gloire et à la sanctification de son nom.

J’ai haï l’injustice, dit David et je l’ai en horreur. Voyez, je vous prie Théotime, de quel zèle ce grand Roi est animé, et comment il met les passions de son âme au service d’une sainte jalousie : il ne hait pas simplement le péché, mais il le déteste, le combat et l’extermine…

Ainsi ce fut par le zèle qui dévorait son cœur que, à la vue des trafics qui profanaient le temple, notre Seigneur en chassa les marchands.

Cette jalousie de Dieu, Théotime, faisait mourir et se pâmer le saint Apôtre, comme il dit aux Corinthiens : Je meurs tous les jours pour votre gloire.

Comme le disaient les Anciens, voyez quel amour, quel soin et quelle jalousie une mère poule a pour ses poussins (car Notre Seigneur n’a pas estimé cette comparaison indigne de lui dans l’Evangile*). La poule est une poule, c’est-à-dire un animal sans courage ni générosité quelconque, tant qu’elle n’est pas mère ; mais quand elle l’est devenue, elle a un cœur de lion, toujours la tête levée, toujours aux aguets, regardant de toutes parts, pour peu qu’il y ait apparence de péril pour ses petits ; il n’y a pas d’ennemi aux yeux duquel elle ne se jette pour la défense de sa chère couvée, dont elle a un souci continuel et qui la fait toujours aller gloussant et plaignant ; et si un de ses poussins périt, quelle colère !

Nous voyons ce même amour, ce soin, cette même jalousie chez des pères et mères pour leurs enfants, des pasteurs pour leurs ouailles, des frères pour leurs frères.


Monastère